enseigner


enseigner

enseigner [ ɑ̃seɲe ] v. tr. <conjug. : 1>
• fin XIe; lat. pop. °insignare, class. insignire « signaler »
1Vieilli ou région. Faire connaître. Un guide « qui leur eût enseigné les maisons les plus élégantes » (Romains).
2Transmettre à un élève de façon qu'il comprenne et assimile (certaines connaissances). apprendre. Enseigner qqch. à qqn. « Il comprenait et retenait aisément tout ce qu'on lui enseignait » (Lesage). « Ces diverses sciences sont enseignées dans les écoles par des spécialistes » (Duhamel). Enseigner l'espagnol. P. p. adj. Matières enseignées. Absolt Les diplômes requis pour enseigner. professer.
Apprendre à qqn, par une sorte de leçon ou par l'exemple. « Il faut toujours enseigner la vérité aux hommes » (d'Alembert). « Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui » (A. Gide). Pronom. « Ces idées ne s'enseignaient à aucune école » (Renan). (Sujet chose) « La servitude et l'oppression enseignent la ruse » (Sainte-Beuve). L'histoire, l'expérience nous enseigne que la dictature conduit à la guerre.
3Vx Instruire. « Quiconque enseigne une femme à ces degrés supérieurs » (Michelet).

enseigner verbe transitif (latin populaire insignare, du latin classique insignire, signaler) Faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu'un, à un groupe, le lui expliquer en lui donnant des cours, des leçons : Enseigner les mathématiques à de jeunes enfants. (sans complément) Être enseignant : Il enseigne à l'université. Faire savoir quelque chose à quelqu'un, le lui faire connaître, le lui inculquer par une sorte de leçon ; apprendre, montrer : Elle m'avait enseigné comment vivre en société.enseigner (citations) verbe transitif (latin populaire insignare, du latin classique insignire, signaler) René Descartes La Haye, aujourd'hui Descartes, Indre-et-Loire, 1596-Stockholm 1650 Je prends beaucoup plus de plaisir à m'instruire moi-même que non pas à mettre par écrit le peu que je sais. Correspondance, à Mersenne, 15 avril 1630 Joseph Joubert Montignac, Corrèze, 1754-Villeneuve-sur-Yonne 1824 Enseigner, c'est apprendre deux fois. Pensées Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu château de La Brède, près de Bordeaux, 1689-Paris 1755 Un homme qui enseigne peut devenir aisément opiniâtre, parce qu'il fait le métier d'un homme qui n'a jamais tort. Essai sur les causes qui peuvent affecter les esprits et les caractères Xénophon d'Athènes Erkhia, Attique, vers 430 avant J.-C.-vers 355 Interroger, c'est enseigner. Économique, XIX, 15 (traduction Chantraine) George Bernard Shaw Dublin 1856-Ayot Saint Lawrence, Hertfordshire, 1950 Celui qui peut, agit. Celui qui ne peut pas, enseigne. He who can, does. He who cannot, teaches. Maxims for Revolutionists enseigner (difficultés) verbe transitif (latin populaire insignare, du latin classique insignire, signaler) Conjugaison Attention au groupe -gni- aux première et deuxième personnes du pluriel, à l'indicatif imparfait et au subjonctif présent : (que) nous enseignions, (que) vous enseigniez. ● enseigner (homonymes) verbe transitif (latin populaire insignare, du latin classique insignire, signaler)enseigner (synonymes) verbe transitif (latin populaire insignare, du latin classique insignire, signaler) Faire apprendre une science, un art, une discipline à quelqu'un...
Synonymes :
Être enseignant
Synonymes :
Faire savoir quelque chose à quelqu'un, le lui faire connaître, le...
Synonymes :
- démontrer

enseigner
v. tr. Transmettre (un savoir théorique ou pratique). Enseigner le latin, la danse.
Par anal. L'expérience nous enseigne que...
|| (S. comp.) Exercer la profession d'enseignant.

⇒ENSEIGNER, verbe trans.
A.— Transmettre un savoir de type scolaire.
1. Emploi trans.
a) [L'obj. désigne le destinataire] Transmettre un savoir à. Synon. instruire. Par ailleurs, la classe d'enseignement postscolaire est souvent hétérogène (...). On comprend que, pour enseigner des enfants ayant des aspirations et des niveaux intellectuels si variés et, surtout, pour enseigner des jeunes gens d'âge ingrat, déjà installés entre l'école et la vie, il faut au maître une habileté pédagogique particulière et une grande faculté d'adaptation (Encyclop. éduc., 1960, p. 188). Il faut savoir plus de choses pour enseigner des adolescents que des enfants (ROBERT, Artis., 1966, p. 168).
b) [L'obj. désigne le contenu, la matière de l'enseign.] Faire savoir par des leçons, par l'exemple. Synon. apprendre.
Enseigner qqc. à qqn. Enseigner une doctrine, la grammaire, l'histoire. Tant que les instituteurs enseigneront à nos enfants la règle de trois, et surtout la preuve par neuf, ils seront des citoyens considérés (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1137). Ils [les professeurs] enseignent des choses qu'ils ne peuvent pas faire eux-mêmes (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p. 48) :
1. Il faut établir et multiplier les écoles dans lesquelles, comme en Angleterre, on apprend aux enfants pauvres à lire, écrire et compter; il faut des colléges pour enseigner les langues anciennes, et des universités pour porter plus loin encore l'étude de ces belles langues et celles des hautes sciences.
STAËL, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr., t. 1, 1817, p. 287.
Emploi pronom. à sens passif. L'exégèse biblique, telle qu'elle s'enseignait chez les catholiques il y a une centaine d'années (RENAN, Souv. enf., 1883, p. 269).
Réfl., rare. Pour savoir ce que nous enseignerons, il nous faut bien connaître ce que nous nous enseignons à nous-mêmes, ce que nous croyons, notre foi (MICHELET, Journal, 1849, p. 50).
Enseigner (à qqn) que :
2. Il [Pythagore] enseignait donc qu'après la mort nous renaissions dans la nature, soit hommes, soit animaux. Mais vous soutenez, et en cela vous avez raison, qu'il n'enseignait pas que nous pussions redevenir animaux. Donc nécessairement il enseignait que nous renaissions dans l'humanité.
P. LEROUX, De l'Humanité, de son principe et de son avenir, t. 2, 1840, p. 425.
Enseigner sur + subst. (rare) :
3. Et il vaudrait mieux ne jamais enseigner sur l'ivrognerie que risquer de faire honte à un fils de son père. Je cite cet exemple, parce qu'il est de métier, et très mordant. Cela mènerait à enseigner en tous sujets par le vrai et le beau, sans s'occuper jamais du faux et du laid,...
ALAIN, Propos, 1935, p. 1254.
2. Emploi abs. Exercer la profession d'enseignant. Il [Hippocrate] forma des élèves, il enseigna (CABANIS, Rapp. phys. et mor., t. 1, 1808, p. 23). Interdiction absolue d'enseigner (Encyclop éduc., 1960, p. 71) :
4. Un des liens les plus solides qui s'établirent entre nous [ma sœur et moi] fut celui de maître à élève. J'aimais tant étudier que je trouvais passionnant d'enseigner. Faire la classe à mes poupées ne pouvait en aucune mesure me satisfaire : il ne s'agissait pas de parodier des gestes, mais de transmettre authentiquement ma science.
BEAUVOIR, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 47.
Souvent avec un compl. prép. de lieu. Enseigner à l'université. Le grand disparu enseigna longtemps à l'École Normale Supérieure de Sèvres (Gds cour. pensée math., 1948, p. 290). Les étrangers (...) autorisés à enseigner dans une école technique privée (Encyclop. éduc., 1960, p. 76)
B.— Transmettre un savoir de type non scolaire. [Le suj. désigne une pers. ou p. méton. une doctrine, une expérience ou une rencontre de la vie].
1. Vieilli. [L'obj. désigne un inanimé concr.] Faire connaître par un signe, par une indication. (Quasi-) synon. montrer. L'indienne qui lui enseigna sa route (CHATEAUBR., Natchez, 1826, p. 489). Je vas vous enseigner une belle compagnie de perdrix (RENARD, Journal, 1909, p. 1250).
2. [L'obj. désigne le contenu de ce qui est transmis] Faire acquérir la connaissance de, la pratique de.
a) Domaine concr.
Enseigner qqc. (à qqn). Leur enseigner des recettes pour la fabrication des conserves (THEURIET, Mais. deux barbeaux, 1879, p. 39). L'expérience m'a enseigné peu à peu certaines pratiques (BERNANOS, Journal curé camp., 1936, p. 1196).
Enseigner (à qqn) à + verbe à l'inf. [une vieille dame] qui m'a enseigné à encaustiquer les cuivres (COLETTE, Music-hall, 1913, p. 23). Je vous enseignerai à pêcher les écrevisses (AUDIBERTI, Quoat, 1946, 1er tabl., p. 40).
b) Domaine abstr.
Enseigner qqc. (à qqn). La « donation parfaite » que nous enseigne l'École française (BREMOND, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 148). Le catholicisme enseigne l'amour de la vérité (GIDE, Journal, 1923, p. 773). Ainsi l'enseigne le catéchisme de Calvin (Monde, 19 janv. 1952, p. 9, col. 1) :
5. À l'Est et à l'Ouest, les conflits sociaux intérieurs et extérieurs enseignent à des personnes la nature de leurs déterminations sociales et les mettent déjà, par là même, en situation de les dominer et de les dépasser.
PERROUX, L'Écon. du XXe s., 1964, p. 608.
Emploi abs. Enseigner, mon petit, ça n'est pas drôle! (...) La parole de Dieu! C'est un fer rouge. Et toi qui l'enseignes, tu voudrais la prendre avec des pincettes (BERNANOS, Journal curé camp., 1936 p. 1071).
3. [L'obj. désigne une pers.] Rendre savant, compétent dans un domaine déterminé. Synon. éclairer, instruire. Il s'était épuisé à enseigner les gens du pays (GUÉHENNO, Jean-Jacques, En marge des « Confessions », 1948, préf., p. 120) :
6. Puisque j'ai le bonheur d'être ainsi à vos pieds, ne me retirez pas si vite vos enseignements! Ne fermez pas la source dont vous m'avez laissé prendre une gorgée! Parlez, mon père! Instruisez-moi! Enseignez-moi! Je saurai ce qu'il faut faire!
GOBINEAU, Nouvelles asiatiques, 1876, p. 93.
Rare. Enseigner qqn sur. Je t'enseignerai donc sur la trahison (SAINT-EXUPÉRY, Citad., 1944, p. 874).
Rem. 1. On rencontre ds la docum. a) Enseignable, adj. Qui est susceptible d'être enseigné. Une philosophie enseignable dans les écoles (RENAN, Feuilles dét., 1892, p. 296). Une création d'art réellement obscure, non enseignable et difficilement rationalisable (DAVID, Cybern., 1965, p. 81). b) Enseigné, ée, adj. Qui a fait l'objet d'un enseignement. Examens à subir sur les matières enseignées (C. BERNARD, Princ. méd. exp., 1878, p. 25). En emploi subst. masc. Personne qui reçoit un enseignement. Synon. usuel étudiant; anton. enseignant. Cogestion croissante de l'enseignement par les enseignants et les enseignés (ANTOINE, PASSERON, Réforme Univ., 1966, p. 211). c) Enseigneur, subst. masc., rare. Personne qui dispense un enseignement. Ce ton exaspérant des enseigneurs diplômés (ARNOUX, Rhône, 1944, p. 380). Ce clinicien éminent, cet enseigneur incomparable (BARIÉTY, COURY, Hist. méd., 1963, p. 618). 2. Si dans bien des cas enseigner et apprendre sont employés comme synon., il reste que apprendre offre un contenu sém. plus prégnant (cf. DUPRÉ 1972).
Prononc. et Orth. :[], (j')enseigne []. Également, sur le modèle cédons, cède : [], [] (DUB., Pt ROB. et, avec la mention ,,parler courant``, WARN. 1968). Enq. : // (il) enseigne. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1050 « faire connaître par un signe, une indication » (St Alexis, éd. Storey, 312); ca 1170 enseignier a + inf. (Livre des Rois, éd. Curtius, II, I, 18); 1165-70 « instruire (quelqu'un) » (B. DE STE-MAURE, Troie, 5898 ds T.-L. : Comandé m'a qu'o vos remaigne Por enseignier vostre compaigne). Du lat. vulg. insignare, class. insignire « signaler, désigner ». Fréq. abs. littér. :3 122. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 439, b) 3 461; XXe s. : a) 4 367, b) 5 010. Bbg. GOUGENHEIM (G.). Chercher et fouiller. In : [Mél. Harmer (L.-C.)]. 1970, p. 22. — KELLER (H.-E.). Notes d'étymol. galloromane et rom. In : [Mél. Wartburg (W. von)]. Tübingen, 1968, p. 239. — POHL (J.). Contribution à l'hist. de qq. mots. Arch. St. n. Spr. 1969, t. 205, p. 364 (s.v. enseignable).

enseigner [ɑ̃seɲe] v. tr.
ÉTYM. Fin XIe; du lat. pop. insignare, du lat. class. insignire « indiquer », d'où « instruire », de l'adj. insignis. → Enseigne.
1 Vieilli ou régional. Faire connaître par un signe, une indication. Indiquer, montrer. || Enseigner le chemin à quelqu'un. || Enseigner un lieu, une maison; enseigner une personne à une autre.
1 Enseignez-nous un peu le chemin qui mène à la ville.
Molière, Dom Juan, III, 2.
2 (…) le marquis de Marialva, dont elle m'enseigna la demeure.
A. R. Lesage, Gil Blas, VII, VIII.
3 Ils essayèrent aussi de plusieurs restaurants; mais ils eurent l'impression qu'un guide leur manquait, qui leur eût enseigné les maisons les plus élégantes.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, XXVI, p. 262.
3.1 — Monsieur Jules, dit-elle, je vas vous enseigner une belle compagnie de perdrix.
— Où donc ?
— Là, dans l'étaule.
J. Renard, Journal, 22 août 1909.
2 Cour. Transmettre à un élève de façon qu'il comprenne et assimile (des connaissances). || Enseigner les mathématiques, dans un collège. Professer. || Matière enseignée dans une école (→ Discipline, cit. 6). || Enseigner le dessin à un jeune élève. Apprendre. || Enseigner qqch. en montrant, en rendant intelligible. Démontrer, expliquer, inculquer, révéler.Enseigner des dogmes. Dogmatiser. || Enseigner la parole de Dieu. Prêcher (→ Commandement, cit. 6). || Enseigner le catéchisme aux enfants. Catéchiser. || Personne qui enseigne. Maître.
4 Il comprenait et retenait aisément tout ce qu'on lui enseignait; ses maîtres en étaient très contents.
A. R. Lesage, Gil Blas, XII, VI.
5 Il n'y a qu'une science à enseigner aux enfants : c'est celle des devoirs de l'homme.
Rousseau, Émile, I.
Absolt. || Il faut des diplômes pour enseigner.Enseigner sur un sujet.
6 Enseigner, c'est apprendre deux fois.
Joseph Joubert, Pensées, XIX, LXVIII.
7 Il (Comte) donnait des leçons pour vivre, car sa vocation était d'enseigner. À ce titre, il professait les mathématiques dans une institution libre, l'astronomie à la mairie du quatrième arrondissement, et exerçait à l'École polytechnique l'emploi d'examinateur d'admission.
Émile Henriot, Portraits de femmes, p. 400.
3 Apprendre à qqn, par exemple, par une sorte de leçon. || Enseigner qqch. (à qqn). || Enseigner une méthode, une recette (→ Cuivre, cit. 5). || Enseigner le moyen, la manière… || Certains animaux nous ont enseigné à bâtir des maisons. || Enseigner la haine du mensonge, l'amour de son prochain.Bayle enseigne à douter (→ Balance, cit. 9).(1690). || Il lui enseigna qu'il faut savoir se dominer (→ Domination, cit. 6). || Ce philosophe enseigne que… Professer, soutenir.Enseigner (à qqn) comment…, pourquoi, de quelle manière…
8 (…) la vertu que mes parents m'ont enseignée.
Molière, George Dandin, II, 8.
9 Enseignez premièrement aux enfants à parler aux hommes, ils sauront bien parler aux femmes quand il faudra.
Rousseau, Émile, I.
10 Je pense, pour moi, qu'il faut toujours enseigner la vérité aux hommes, et qu'il n'y a jamais d'avantage à les tromper.
d'Alembert, Lettre au roi de Prusse, 18 déc. 1769.
11 Zénon enseigne à l'homme qu'il a une dignité, non de citoyen, mais d'homme (…)
Fustel de Coulanges, la Cité antique, V, I, p. 423 (→ Dignité, cit. 10).
12 Un bon maître a ce souci constant : enseigner à se passer de lui.
Gide, Journal, 22 mars 1922.
(Sujet n. de chose). Apprendre. || La crainte nous enseigne le mensonge. Suggérer. || Son récent échec lui a enseigné qu'on ne réussit pas sans travail (→ aussi Assise, cit. 5; chance, cit. 5). || Le christianisme enseigne qu'il faut aimer son prochain comme soi-même.
13 (…) un de ces remèdes que mon art m'enseigne.
Molière, l'Amour médecin, III, 6.
14 Il le faut avouer, l'amour est un grand maître :
Ce qu'on ne fut jamais il nous enseigne à l'être;
Et souvent de nos mœurs l'absolu changement
Devient, par ses leçons, l'ouvrage d'un moment.
Molière, l'École des femmes, III, 4.
15 Les grandeurs et les misères de l'homme sont tellement visibles, qu'il faut nécessairement que la véritable religion nous enseigne et qu'il y a quelque grand principe de grandeur en l'homme, et qu'il y a un grand principe de misère.
Pascal, Pensées, VII, 430.
16 (…) la servitude et l'oppression enseignent la ruse.
Sainte-Beuve, Proudhon, p. 96.
17 Le malheur est notre plus grand maître et notre meilleur ami. C'est lui qui nous enseigne le sens de la vie.
France, le Lys rouge, X, p. 96.
4 Vx ou rare. Instruire. Éclairer, éduquer, former, initier. || Enseigner la jeunesse. || Les apôtres enseignèrent les nations. Évangéliser.
18 Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé.
Bible (Crampon), Évangile selon saint Matthieu, XXVIII, 19.
19 J'ai souvent ouï en proverbe vulgaire qu'un fou enseigne bien un sage.
Rabelais, Pantagruel, III, 37.
20 (…) les pères enseignaient eux-mêmes leurs enfants.
Racine, Livres annotés, Plutarque.
21 Quiconque enseigne une femme à ces degrés supérieurs est son prêtre et son amant.
Michelet, la Femme, p. 305.
——————
s'enseigner v. pron.
1 (Passif). Être enseigné. || Les langues vivantes s'enseignent à partir de la classe de 6e. || La géographie ne peut s'enseigner sans cartes.
22 Ces idées ne s'enseignaient à aucune école; mais elles étaient dans l'air.
Renan, Vie de Jésus, IV, p. 120 (→ Air, cit. 27).
2 (Réfl.). Rare. S'instruire, s'éclairer soi-même.
23 (…) toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même !
Bible (Segond), Épître aux Romains, II, 21.
24 (…) il faut savoir ce que l'on enseigne, c'est-à-dire qu'il faut avoir commencé par s'enseigner soi-même (…)
Ch. Péguy, la République…, p. 51.
——————
enseigné, ée p. p. adj. et n.
1 Qui fait l'objet d'un enseignement. || Matières enseignées.
2 (1967). Qui reçoit un enseignement.N. || Les enseignants et les enseignés. Apprenant.
25 Si l'enseigné avait, par exemple, le droit de demander des leçons particulières gratuites ou même de demander sans limitation des explications complémentaires, il faudrait un nombre de maîtres si élevé que toute l'économie croulerait sous le fardeau.
A. Sauvy, Croissance zéro ?, p. 211.
REM. Cet emploi a été critiqué; si l'on tient compte du sens 4, de enseigner, il est vrai archaïque, il est néanmoins normal.
26 (…) parler comme on le fait couramment des enseignants et des enseignés me paraît sinon barbare, du moins archaïque. Il n'existe pas d'enseignés, car on enseigne quelque chose à quelqu'un, on n'enseigne pas quelqu'un. Par conséquent, il ne saurait exister d'enseignés. Il existe seulement des matières enseignées.
A. Hersay, in le Nouvel Observateur, 30 déc. 1968, p. 33.
DÉR. Enseignable, enseignant, enseignement, enseigneur.
COMP. Renseigner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • enseigner — Enseigner, Docere, Condocere, Monstrare, Commonstrare, Erudire, Instituere, Praecipere, Tradere, Artibus pueros insicere vel imbuere, Discipulos instruere, Edocere. Enseigner tellement quellement, Subdocere. Enseigner entierement, Perdocere.… …   Thresor de la langue françoyse

  • enseigner — ENSEIGNER. v. a. Instruire. Enseigner la jeunesse. Enseigner les ignorans. Enseigner des enfans. f♛/b] Il signifie aussi, Montrer quelque science, en donner des leçons. Enseigner la Philosophie à quelqu un. Enseigner la Théologie. Enseigner les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • enseigner — Enseigner. v. a. Instruire. Enseigner la jeunesse. enseigner les ignorants. enseigner des enfants. Il signifie aussi, Monstrer, donner leçon. Enseigner la Philosophie. enseigner la Theologie. enseigner les langues. methode d enseigner les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • enseigner — (an sè gné) v. a. 1°   Indiquer, faire connaître. Enseigner les détours d un bois. Enseigner le chemin le plus court à un voyageur égaré. •   Et vous m avez au crime enseigné le chemin, CORN. Cinna, v, 2. •   Qui se lasse d un roi peut se lasser… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ENSEIGNER — v. a. Instruire. Enseigner la jeunesse. Enseigner les ignorants. Enseigner des enfants. On l a mal enseigné. Il a été mal enseigné.   Il signifie aussi, Montrer quelque science, quelque art, etc., en donner des leçons. Enseigner un art, une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENSEIGNER — v. tr. Indiquer, faire connaître quelque chose que ce soit. Enseignez moi une recette. Enseignez moi sa maison. Enseignez nous le chemin. La nature nous enseigne que tous les excès sont pernicieux. Par extension, il signifie Instruire quelqu’un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • enseigner — (v. 1) Présent : enseigne, enseignes, enseigne, enseignons, enseignez, enseignent; Futur : enseignerai, enseigneras, enseignera, enseignerons, enseignerez, enseigneront; Passé : enseignai, enseignas, enseigna, enseignâmes, enseignâtes,… …   French Morphology and Phonetics

  • enseigner — vt. êssènyî (Albanais.001, Leschaux), insènyé (Chambéry) / î (Villards Thônes.028) ; montrâ <montrer>, remontrâ <remontrer> (Saxel) ; fére l ékûla <faire l école> (028). E. : Renseigner …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • enseigner quelqu'un —    Dites, enseigner à quelqu un . Ne dites pas non plus, montrer à lire, mais apprendre …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • Brevet pour l'exercice de la profession d'enseignant de la conduite automobile et de la sécurité routière — Le BEPECASER, acronyme de Brevet pour l Exercice de la Profession d Enseignant de la Conduite Automobile et de la SÉcurité Routière, est un diplôme d État français de niveau IV, nécessaire pour pouvoir exercer la profession d enseignant de la… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.